Le guide de votre bien-être à domicile

Aromathérapie

Actualités

Les soins pour soulager la sciatique

Localisée au niveau de la fesse, de l’arrière de la jambe jusqu’aux orteils, la sciatique provient de l’irritation d’une racine du nerf sciatique plantée dans le bas de la colonne vertébrale. Ce symptôme est souvent du à une hernie discale, à une arthrose ou à un cancer. Qu’elles soient légères ou insupportables, il existe différentes techniques pour soulager les douleurs de la sciatique. Au lieu de prendre votre mal en patience, choisissez parmi ces quelques astuces contre la sciatique.

Le paracétamol

Disponibles en vente libre, les médicaments antalgiques (paracétamol) ou anti-inflammatoires (ibuprofène) agiront en apaisant la douleur et l’inflammation d’une sciatique légère : pas plus de 3g de paracétamol par jour et 4 comprimés d’ibuprofène 400 mg. Après deux jours, si la douleur persiste, un médecin pourra vous conseiller un médicament plus efficace (de type codéine).

La morphine

Sur ordonnance du médecin, vous pourrez avoir accès à de la morphine, des analgésiques puissantes (tramadol) ou des anti-inflammatoires (cortisone) pour lutter contre une douleur insurmontable.

La ceinture lombaire et le corset

Ils soutiennent la colonne vertébrale, permettent aux muscles de se reposer, ôtent les tractions sur l’enveloppe du disque pour permettre au noyau de dégonfler ainsi que de décomprimer le nerf sciatique.

Les injections de cortisone

Elles sont utiles pour lutter contre la douleur de la sciatique : dégonfler et assécher le noyau du disque vertébral qui appuie sur le nerf sciatique afin qu’il retrouve sa fonction d’origine.

Alterner chaud et froid

En solutions provisoires, les poches de glace, les douches et les serviettes chaudes aident à diminuer la douleur.

L’aromathérapie contre la douleur d’une sciatique

En complément des traitements médicamenteux, l’aromathérapie permet de bénéficier des effets de certaines huiles essentielles : la gaulthérie (gaultheria procumbens) contre les inflammations ou l’arnica en tant qu’analgésique.