Le guide de votre bien-être à domicile

Aromathérapie

Actualités

Les contre-indications de l’aromathérapie

L’aromathérapie est une sorte de médecine douce qui se base sur l’utilisation des huiles essentielles pour traiter ou soulager les maux du quotidien. Comme les huiles essentielles sont des composées très concentrées, les bébés, enfants et femmes enceintes doivent prendre beaucoup de précautions quant à son utilisation car elles peuvent être néfastes. Il faut tenir compte des précautions suivantes pour utiliser les huiles essentielles à des fins thérapeutiques.

-Il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles par voie orale chez les nourrissons et les enfants de moins de 7 ans et les femmes enceintes ou allaitantes doivent les éviter.

-A cause des principes actifs puissants qu’elles contiennent, les huiles essentielles sont à éviter simplement pour certaines personnes. Les huiles qui contiennent une grande quantité de cétones, des molécules potentiellement ou hautement neurotoxiques et abortives comme l’huile essentielle de sauge officinale, de menthe poivrée ou de thuya sont à proscrire pour les personnes épileptiques, les femmes enceintes et les enfants peu importe le mode d’administration. D’ailleurs ces huiles ne sont disponibles que sus prescription médicale.

-Les huiles essentielles réputées antibactériennes sont souvent riches en phénols ou en aldéhydes aromatiques comme c’est le cas de l’huile de thym à thymol, giroflier, origan compact, sarriette, cannelles (de Ceylan, de Chine). Ces huiles sont réservées aux adultes et grands enfants.

-Même si l’utilisation des huiles essentielles n’est pas vraiment recommandée pour les bébés, il y a quelques exceptions selon le cas à partir de 3 mois mais seulement sur avis d’un médecin aromatologue ou d’un pharmacien spécialisé. Les huiles choisies seront des huiles sans danger comme l’huile de camomille, la lavande vraie, l’hélichryse italienne ou le géranium rosat.